Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 00:02

 

 

 

 

 

 

*

Ma chère "tantine" elle avait remis entre mes mains, ce livre,

"Une saison blanche et sèche" il y a déjà plusieurs années de cela

 le livre m'avait marquée car en ce temps là j'étais jeune et surtout

je décrouvais tout un monde, celui des terribles injustices,

celui des horreurs, de la haine, du racisme, mais aussi

celui des combats incessants....qui en valent la peine....

celui du courage....toujours et encore !

 

*

 

 

 

Une saison blanche et sèche

(titre original en anglais : A Dry White Season)

 

 

Il est le quatrième roman d' André Brink  publié en 1979 et traduit en français en aux éditions Stock. Il fut interdit de publication en Afrique du Sud et il parut à Londres chez l'éditeur WH Allen,

puis il fut traduit dans une dizaine de langues.

Il obtint le Prix Médicis étranger en 1980.

 

 

 

       Résumé :

 

1979, Ben Du Toit, un instituteur Afrikaner veut savoir la vérité sur la mort trouble du jardinier noir de l'école, Gordon Ngubene qui enquêtait sur la disparition de son fils Jonathan.
Il veut savoir pourquoi les versions officielles ont occulté la vérité et ce qu'il s'est réellement passé pendant les émeutes de Soweto. De père tranquille, Ben va se transformer en un être épris de justice aidé en cela
par la jolie journaliste, Mélanie. Mais au pays de l'Apartheid, il ne fait pas bon poser trop de questions...
 
 
Adaptation au cinéma :
 

En 1989 : Une saison blanche et sèche (A Dry White Season) a été adapté au cinéma par Euzhan Palcy, avec Donald Sutherland (Ben Du Toit) et Marlon Brando dans le rôle de l'avocat de la famille noire.

 

 

*

 Ce livre "Une saison blanche et sèche" est un livre qui reste essentiel

pour bien saisir l'importance de ce que fût l'Afrique du Sud au plus sombre de son histoire.

Il remue, il donne à réfléchir sur cette capacité qu'ont les Hommes à pouvoir se surpasser,

et ce malgré les menaces, les intimidations...

Certes, aujourd'hui daté, la force du roman n'en demeure pas moins

celle de dénoncer sans concessions, les exactions de l'Apartheid,

se voulant au plus près de ce qu'était une réalité inhumaine

au regard des droits et de la liberté.

 

*

 

 
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Domi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Domi
  • Le blog de Domi
  • : idées, pensées, images, humour, avis,...en vrac. Petits jeux et trouvailles de toutes sortes.
  • Contact

" Prendre son temps sans temps "

Recherche

Pages