Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 23:03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la fabrication des cerfs-volants en chine,

décorés de superbes animaux volants,

 

il y a trois étapes :

 

- La confection de l'armature en bambou (le squelette)

- La pose de la soie (ou papier) sur l'armature, avec de la colle,

- Et enfin l'étape de la peinture sur le cerf-volant.

 

 

 

Une fois que le vernis de l’écorce est retiré, le bambou est taillé puis courbé grâce à la chaleur d'une lampe

à alcool par exemple. En refroidissant, il garde la forme donnée. Le bambou est ensuite fendu en deux,

ceci afin d’obtenir une symétrie parfaite.Cette symétrie est indispensable pour un vol stable.

Ensuite, les différentes pièces du cerf-volant sont ligaturées puis collées.
On obtient alors l'armature du cerf-volant, pour ainsi dire son squelette.
Pour les cerfs-volants en soie, la soie est humidifiée puis tendue
puis collée sur l’armature. En séchant, elle se rétracte,
et épouse parfaitement le squelette.
 
 

Autre système important dans la conception du cerf-volant :

Afin qu'il puisse être stable en l’air, la longueur de la queue doit être ajustée.

Si le cerf-volant a du mal à monter, cela signifie que la queue est trop lourde, donc il faut la raccourcir.

Si le cerf-volant monte puis tourne ou  tombe, alors la queue est trop légère, il faut l’allonger ou l’alourdir.

Sur cette longue queue, la coutume est de mettre parfois des messages

(ou même des petits cadeaux, des sifflets ou des sortes de grelots).

 

Anc4Anc3
 
A ses débuts, la voilure des cerfs-volants était faite avec des feuilles de manioc,
mais aussi avec des feuilles de fougères, d'arbres à pain ou autres feuilles d'arbres.
Grâce à l'invention du papier en Chine, très vite le cerf-volant a été fabriqué en papier.
Ils utilisent un papier fait avec de longues fibres du mûrier, matière résistante
et au pouvoir idéal d'absorption pour recevoir les couleurs vives de peinture.. 
 
Au Cambodge, l'arc en bambou porte une longue lamelle de feuille de palmier ou de rotin,
et cette lamelle tenue par un fil à chaque extrémité, peut pivoter sur elle même
et produire ainsi une douce musique (aléatoire).
 

 

Pour la partie voilée, encadrée de croisements de baguettes en bambou,

le cerf-volant pouvait être fabriqué avec du tissu et bien sûr avec de la soie.

Mais c'est le papier qui restera le mieux adapté.

Il est en effet plus facile à travailler car il se prête bien à la décoration.

Le type de papier utilisé pour le cerf-volant sera très fin et fibreux,

ce qui permet d'en réduire le poids tout en assurant une bonne fixation.

La voile est souvent imperméabilisée avec une très fine couche gluante

d'une huile chinoise provenant du bois d'eucalyptus.

 

 

 

 

 

 

 

Les cerfs-volants géants
 
 

 

 
A Tokyo
_ _ _
 
 
 
 

*

 

fabrication traditionnelle d'un cerf-volant à Tokyo

 

Anc1

Le cerf-volant de type Edo (ancien nom de Tokyo) est l'un des cerfs-volants les plus connus

du Japon. Son design est rectangulaire et il possède de multiples cordes de maintien.

Ces cerfs-volants sont ornés de peintures minutieuses, détaillées et représentant

des guerriers célèbres, des acteurs de Kabuki, des prêtres et des Geisha.

Ce cerf-volant Edo, vole sans queue stabilisatrice.

*

 

 

 

Au Guatemala

_ _ _

 

 

 

SL370232

 

 

La tradition des cerfs-volants en Amérique latine date des indiens, avant l’arrivée des Espagnols.

-

Le calendrier Maya révèle l'existence d'un jour spécifique voué à la célébration des morts, au cours duquel on faisait voler des cerfs-volants. Ces derniers n'étaient sans doute pas aussi imposants que ceux d'aujourd'hui. L'apparition des modèles de grande taille aux cimetières, ne remonterait pas à plus de cent ans !

(selon les études et dires d'un dénommé Rafaël Coyotte)

Les cerfs-volants sont donc utilisés pour communiquer avec les morts, et les Mayas pensent

qu'un jour par an, les morts rendent visite à leur famille, et que le cerf-volant leur servirait de guide...

 

-

 

 

-

 

La veille du 1er novembre, (exemple connu à Santiago Sacatepequez) les habitants,

d'un même village, se regroupent pour aller ensemble lâcher, au dessus des cimetières,

leurs immensess cerfs-volants fabriqués avec du papier de Chine !

Ce jour là, est l’une des plus belles fêtes religieuses du Guatemala. Un moment insolite

où se mélangent, une fois par an, traditions catholique et maya, mythes et légendes.

Le but : envoyer ainsi des messages aux défunts, faire fuir les mauvais esprits et pour les jeunes,

se retrouver pour une grande fête durant laquelle les tombes sont allègrement piétinées !

-

Une légende raconte que les âmes des morts, encore attachées à la terre, peuvent ce jour-là,

se saisir de la corde de retenue d'un cerf-volant et entreprendre leur ascension vers les cieux.

«...cerf-volant-relais, porteur d'espoir...d'aider les âmes un peu perdues à rejoindre le ciel..»

 

-

 

clic sur la photo pour l'agrandir

-

 

Pour résumer, on peut dire qu'en fait, leurs coutumes consistent à utiliser

 le cerf-volant comme moyen d'expression de leurs croyances,

mais aussi comme moyen de support de revendications toujours présentes,

C'est l'éternel combat de tout un peuple indien, héritier de la civilisation maya,

qui veut plus que tout, préserver son identité.

 

-

 

 

                   *                 

Aujourd'hui, les grands cerfs-volants

mesurent plus de 15 mètres de haut,11 mètres de large et ils pèsent plus de 800 kilos.

Il faut environ 1500 feuilles de papier pour couvrir ces cerfs-volants et ils nécessitent

de plus d'une centaine de personnes pour les transporter et les faire voler.

 

*

 

 

 

 

 

 

timmy vliegend mechanische vogelLes cerfs-volants miniatures

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les cerfs-volants miniatures,

dont certains ne font que quelques millimètres de haut,

fascinent autant que les cerfs-volants géants !

 

Les vieux guerriers Samouraï utilisaient de la paille et du papier

pour fabriquer de très petits cerfs-volants et ils les faisaient voleter

au-dessus des poêles de cuisson, grâce au flux d'air chaud.

 

 

 

 

 

 

 

 

La fabrication traditionnelle du cerf-volant en Chine + les cerfs-volants géants et miniatures       La fabrication traditionnelle du cerf-volant en Chine + les cerfs-volants géants et miniatures

 

La fabrication traditionnelle du cerf-volant en Chine + les cerfs-volants géants et miniatures  

 

     

 

 

 

 

*

Pour clôturer, ici, tous mes chapîtres sur le cerf-volant,

je dirai qu'au regard d'écrits existants, on peut penser semble t-il,

qu'il n'est pas encore prouvé que le cerf-volant soit uniquement né en Chine...

Le cerf-volant s’est peut-être développé en même temps dans différentes contrées,

sans qu’il y ait eu nécessairement de contacts entre les peuples.

Cette pratique du cerf-volant si répandue pour avoir une seule origine,

peut tout aussi bien laisser supposer que son invention

n'est pas forcément l'apanage d'un seul pays...

 

*

Culture de la Terre ou Culture du Ciel ?

Utile ou inutile ?

Toujours est-il que depuis des millénaires le cerf-volant a parcouru le monde,

survolant tous les continents du globe,

se laissant attraper ou pas.

Le nez en l'air, les yeux levés vers le ciel,

l'Homme s'est toujours demandé ce qui pouvait bien y avoir là-haut...?!

 

*

 

 

 

                             

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Domi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Domi
  • Le blog de Domi
  • : idées, pensées, images, humour, avis,...en vrac. Petits jeux et trouvailles de toutes sortes.
  • Contact

" Prendre son temps sans temps "

Recherche

Pages