Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 23:03

 

 

 

 

 

Ce documentaire est poignant !!!

...trop sensibles s'abstenir...

Dans un hôpital au service de gériatrie et pour malades atteints de la maladie d'Alzheimer,

le chorégraphe Thierry Thieû Niang a animé un atelier de danse durant une semaine.

Son intervention si pleine de douceur est comme un cadeau venu des étoiles.

Chaque jour, discrètement, on voit les patients se transformer peu à peu.

Blanche, elle reprend confiance au point de pouvoir à nouveau marcher sans sa canne.

Elle a même le coup de foudre pour le chorégraphe,

provoquant la jalousie des autres patientes.

Face à Thierry, Blanche redevient la jeune fille qu'elle a été...

 

Un extrait de 3 mn à voir  ici

(dommage, le replay n'est plus accessible, mais un dvd est disponible)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaire de Télérama =

 

"...Imaginez un ange dans la torpeur minérale d'un service gériatrique, passant en souriant d'une personne à l'autre, accrochant un regard résigné, touchant un corps perclus posé sur un siège qui l'assigne à attendre la mort en oubliant que la vie — même fragile — est là, qu'elle bat encore. Tel est Thierry Thieû Niang, danseur au parcours singulier, que Valeria Bruni Tedeschi et Yann Coridian ont suivi à l'hôpital Charles-Foix d'Ivry. On le voit échanger avec ces personnes âgées, adopter leurs postures pour se mettre à leur diapason, avant d'emmener les volontaires dans une sorte de voyage qui les emporte loin. Si loin, qu'on se découvre bouleversé jusqu'au dérangement devant certaines séquences. Comme lorsque Blanche Moreau, dans les bras de Thierry qui lui fait faire des folies, laisse échapper les expressions de l'émoi amoureux. « Je t'aime », lui glisse-t-elle dans une scène qui confirme ce que d'autres suggéraient sans qu'on ose se le dire : ici aussi, Eros mène le bal, pour peu qu'on l'y invite. Tant de libido dans ce qu'on pourrait bêtement qualifier de « mouroir » bouscule notre vision de la vieillesse et, nous ouvrant les yeux, fait oeuvre de cinéma

de la plus essentielle des manières..."

 

---

 

Le documentaire a été produit par Valéria Bruni Tedeschi et Yann Coridian.

 

 

L'équipe a eu heureusement l'intelligence de quitter progressivement les résidents.

 

 

---

 

 

A savoir, le chorégraphe Thierry Thieû Niang a été instituteur, psychomotricien,

il est parti avec Médecins du Monde en Ethiopie et Birmanie.

Il est devenu ensuite danseur, chorégraphe.

Il s'intéresse aux divers âges de la vie, fait danser les corps

des seniors, des enfants ou adolescents.

Thierry Thieû Niang aime poser des questions comme :

- qu’est-ce qu’un corps qui tombe ?

- Comment se remet-on ?

Il aime citer Georges Didi Huberman :

" dès qu’il y a un soulèvement, il y a des émotions."

Et pour qu’il y ait soulèvement, il faut un partage d’émotions.

Thierry Thieû Niang efface la division du temps, pour lui l’âge n’existe plus

il n’y a plus passé – présent – futur. Il y a cette idée qu’on peut bouger, en même temps.

Qu’on ait 8 ou 80 ans. tout le monde est ensemble, réuni dans une même époque.

Avec l'empathie et cette belle âme de Thierry Thieû Niang ,

tout est finesse, élégance, gentillesse...respect !

 

---

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Domi
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Domi
  • Le blog de Domi
  • : idées, pensées, images, humour, avis,...en vrac. Petits jeux et trouvailles de toutes sortes.
  • Contact

" Prendre son temps sans temps "

Recherche

Pages