Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 21:32



" Comment s’étaient-ils rencontrés ? Par hasard, comme tout le monde.

Comment s’appelaient-ils ? Que vous importe ? D’où venaient-ils ? Du lieu le plus prochain.

Où allaient-ils ? Est-ce que l’on sait où l’on va ? Que disaient-ils ? Le maître ne disait rien ;

et Jacques disait que son capitaine disait

que tout ce qui nous arrive de bien et de mal ici-bas était écrit là-haut. "



 

 

Dès le début de son oeuvre, Diderot donne l'ambiance de son contenu,

amenant des pistes de réflexions ....

Sachons que le prénom choisi  "Jacques" est un rappel des "jacqueries"

Les "jacqueries" sont les révoltes des paysans du XVII ème  siècle.

Jacques le fataliste est très bavard avec son maître,

..disant tout,..

et son contraire.

Il valide les questions qui s'opposent.

Tout est écrit ?

- Subir ......et c'est le  fatalisme...

ou bien

- Agir  ....et c'est le déterminisme...

 

Le périple de nos deux compères

se sème d'embûches,

d'incidents de parcours....

- L'accepter....serait-ce de la paresse....

ou parcourir tranquille les chemins...?..

et

l'on en revient au déterminisme,

- Agir pour anticiper les dangers du voyage.

 

 Qui du maître est le valet ?

Les rôles parfois s'inversent...

 

et bref,

ce livre est fort !

Partager cet article

Repost 0
Published by Domi - dans Livre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Domi
  • Le blog de Domi
  • : idées, pensées, images, humour, avis,...en vrac. Petits jeux et trouvailles de toutes sortes.
  • Contact

" Prendre son temps sans temps "

Recherche

Pages