Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 00:04

 

 

 

 

 

 

« ... D’abord se souvenir, honorer, ceux qui ont perdu la vie dans l’attaque il y a un an. Ensuite célébrer la vie et la musique que représente cette salle de spectacle historique. » Dans un français quasi parfait, le chanteur demande une minute de silence. « Nous ne les oublierons pas. »
 
 
 
 
 
 

 

 

 

If blood will flow when flesh and steel are one
Si le sang s'écoule quand la chair et l'acier ne font qu'un
Drying in the colour of the evening sun
En séchant dans la couleur du crépuscule
Tomorrow's rain will wash the stains away
La pluie de demain enlèvera toutes les taches
But something in our minds will always stay
Mais une chose restera toujours ancrée en nous
Perhaps this final act was meant
Peut-être cette action finale était faite
To clinch a lifetime's argument
Pour mettre fin à la dispute de toute une vie
That nothing comes from violence and nothing ever could
Que rien ne nait de la violence et n'en naitra jamais
For all those born beneath an angry star
Pour tout ceux, nés sous une mauvaise étoile
Lest we forget how fragile we are
De peur que nous oublions à quel point nous sommes fragiles

On and on the rain will fall
Tant que la pluie tombera
Like tears from a star like tears from a star
Comme des larmes d'étoiles, comme des larmes d'étoiles
On and on the rain will say
Pour toujours, elle nous rappellera
How fragile we are how fragile we are
A quel point nous sommes fragiles, à quel point nous sommes fragiles

On and on the rain will fall
Encore et encore la pluie
Like tears from a star like tears from a star
Comme des larmes d'étoiles, comme des larmes d'étoiles
On and on the rain will say
Pour toujours, elle nous rappellera
How fragile we are how fragile we are
A quel point nous sommes fragiles, à quel point nous sommes fragiles
How fragile we are how fragile we are
A quel point nous sommes fragiles, à quel point nous sommes fragiles

 

 

* * *

 

 

 

 

Au mépris de ce qu'en pensent certains,

je rajoute la chanson suivante...

(faisant partie de son nouvel album, Sting l'a donc chantée au Bataclan)

 

 

 

« Un très beau mot, explique doucement l’ancien bassiste et chanteur de Police. Une marque d’humilité, de courage et d’espoir. La chanson raconte l’histoire d’une famille partie sur un petit bateau. Je n’ai malheureusement pas de solution politique pour la crise des migrants mais, s’il y en a une, je pense qu’on peut la trouver en faisant preuve d’empathie. En s’imaginant sur ce bateau avec vos enfants et ceux que vous aimez. »
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message dans la bouteille....

 

 

 

 

 

 

Pour finir...

 

Seul, Sting a derrière lui, une photo de James Foley, journaliste américain décapité par l’organisation Etat islamique en 2014. « Cette chanson est pour lui, sa famille, et pour toutes les familles qui ont perdu un être cher ce soir. Elle s’appelle The Empty chair. En français : La Chaise vide. »
Ce sont à toutes ces chaises vides que l’on pense....un peu partout...à tous les victimes de la folie sanguinaire.
 
« Some days I’m strong, some days I’m weak, and days I’m so broken I can barely speak », chante Sting dans The Empty chair (« Certains jours je suis fort, d’autres je suis faible, et d’autres encore où je suis si détruit que je peux à peine parler »). Le 13 novembre est de ces jours-là.
 
 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

Le concert de Sting au Bataclan peut se voir ou revoir

dans son intégralité

ici

 

 

 

Repost 0
Published by Domi
commenter cet article
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 00:02

 

 

 

 

 

 

Les oiseaux eux ont chanté
Au lever du jour
Recommencez,
ont-ils dit,
Ne vous attardez pas
Sur ce qui est passé
Ou sur ce qui va venir.
 
Ah les guerres elles
Recommenceront
La colombe sacrée
Sera attrapée de nouveau
Pour être achetée et vendue
Et achetée encore
La colombe n'est jamais libre.
 
Sonnez les cloches qui peuvent encore sonner
 
Oubliez vos offrandes parfaites
Il y a une fissure en toute chose
C'est ainsi qu'entre la lumière.
 
Nous avons demandé des signes
nous en avons reçu:
La naissance trahie
Le mariage consumé
Oui le veuvage
De chaque gouvernement -
Des signes pour tous.
 
Je ne peux plus courir
Avec cette foule anarchiste
Tandis que les tueurs au pouvoir
Disent leurs prières à haute voix.
Mais ils ont amassé, ils ont amassé
La tempête
Ils vont m'entendre.
 
Sonnez les cloches qui peuvent encore sonner
 
Oubliez vos offrandes parfaites.
Il y a une fissure en toute chose.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
 
Vous pouvez bien additionner les parties
Vous n'aurez jamais la somme
Vous pouvez bien entonner une marche
Il n'y a pas de tambour.
Chaque cœur
À l'amour viendra
Mais comme un réfugié.
 
Sonnez les cloches qui peuvent encore sonner
 
Oubliez vos offrandes parfaites.
Il y a une fissure en toute chose.
C'est ainsi qu'entre la lumière.
 
 
 
Repost 0
Published by Domi
commenter cet article
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

Un article sur le sujet   ici

 

 

Repost 0
Published by Domi
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 00:05

 

 

 

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Repost 0
Published by Domi
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 00:04

 

 

 

 

 

Sur la scène du Bataclan

Sting est accompagné du trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf.

Un peu de répétitions avant le concert  ici

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

" 57th & 9th "

Un album paru le 11 novembre 2016 à découvrir.

Le titre est simplement l'intersection des rues qui mènent à son studio à New York.

 

"...Au programme de cet album, "Inshallah" qui évoque les réfugiés arrivant en Europe, et "One Fine Day" dont le thème du changement climatique touche de près le chanteur = "Le climat est le principal moteur des migrations, déclare-t-il. Des millions de personnes vont se déplacer pour trouver un endroit plus sûr.".
La ballade "50,000" rend hommage à Prince. "Elle raconte le choc que suscite en nous la disparition de nos idoles. Prince, David Bowie, Glenn Frey.. Ces décès nous questionnent sur notre propre mortalité..."
 

*

 

 

*

 

 

Repost 0
Published by Domi
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Domi
  • Le blog de Domi
  • : idées, pensées, images, humour, avis,...en vrac. Petits jeux et trouvailles de toutes sortes.
  • Contact

" Prendre son temps sans temps "

Recherche

Pages