Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 23:02

 

 


Croyances limitantes
Ancien petit conte indien...

 

<< Un homme trouva un jour un œuf d’aigle et le déposa dans le nid d’une poule. L’aiglon vit le jour au milieu d’une portée de poussins de basse-cour et grandit comme eux.

Toute sa vie l’aigle fit ce qu’une poule de basse-cour fait normalement. Il chercha dans la terre des insectes et de la nourriture. Il caqueta de la même façon qu’une poule de basse-cour. Et lorsqu’il volait, c’était dans un nuage de plumes et sur quelques mètres à peine.

Après tout, c’est ainsi que les poules de basse-cour sont censées voler.

Les années passèrent. Et l’aigle devint très vieux. Un jour, il vit un oiseau magnifique planer dans un ciel sans nuage. S’élevant avec grâce, il profitait des courants ascendants,

faisant à peine bouger ses magnifiques ailes dorées.

" Quel oiseau splendide ! "...dit notre aigle à ses voisins..." Qu’est-ce que c’est ? "

"C’est un aigle, le roi des oiseaux"...caqueta sa voisine....

" Mais oublie ça. Tu ne seras jamais un aigle "

Ainsi l’aigle n’y pensa jamais plus.

Il mourut en pensant qu’il était une poule de basse-cour. >> 

 


9127d8ce4e903798c6c441da534e0715_large[1]

 

 

 

Préférence peut-être pour une autre version du conte ?....

 

L'aigle et le canard

_________________________________

 

Il était une fois un aigle qui vivait dans une basse cour

au milieu de poussins, de poules (mouillées) de canetons et de canards.

Un jour il se pencha si près de la marre qu'il y tomba, et en tombant

il découvrît son vrai visage d'aigle renvoyé par l'eau de la marre,

et il vît qu'il avait des ailes immenses.

Au moment de la plus grande intensité de sa peur

alors qu'il croyait se noyer et mourir,

il réalisa sa nature d'aigle et s'envola libre.

Alors, il vît que la basse cour n'avait jamais eu de barrières,

et que le ciel avait toujours été ouvert au dessus de lui.

Il vît aussi que tous les poussins, les poules, les canards et canetons

n'étaient autres que des aigles qui avaient momentanément oublié leur nature réelle.

Il lança un grand cri de joie dans les airs et perçut dans un immense éclat de rire

la nature illusoire de la basse cour dans laquelle il se croyait limité,

mais qui était si rassurante en même temps.

La peur de l'inconnu fût transformée en joie inaltérable et ce qui était "sa vie"

organisée, maîtrisée, rangée devînt la vie inconnue et ouverte au vent,

au champ infini de tous les possibles.

Il n'eut de cesse alors de proclamer la bonne nouvelle

à tous ceux qui veulent l'entendre :

" Nous sommes tous des aigles, nous sommes tous unis

dans l'Ame unique du Grand Aigle Père Mère "

 

Walking Duck 2 Clip Art      

brin ligne

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 00:03

SOS Enfants au VietNam

Cela fait plusieurs fois que je trouve sur le web cette histoire africaine sur "Le secret du bonheur"

A mon tour de vous faire partager ce conte car il est très juste, tellement bien vu !

De plus j'adore cet animal loin d'être stupide !

et je n'aime pas ces casseroles qu'on lui fait porter depuis si longtemps !

 

Voici donc ce petit conte africain

 

 

Parrainer un orphelin du sida au Rwanda

Un enfant demande à son père:
- Dis papa, quel est le secret pour être heureux ?
Alors le père demande à son fils de le suivre. Ils sortent de la maison, le père sur leur vieil âne et le fils suivant à pied. Et les gens du village de dire:
- Mais quel mauvais père qui oblige ainsi son fils d'aller à pied !
- Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison, dit le père.

Le lendemain ils sortent de nouveau, le père ayant installé son fils sur l'âne et lui marchant à côté. Les gens du village dirent alors:
- Quel fils indigne, qui ne respecte pas son vieux père et le laisse aller à pied !
- Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

Le jour suivant ils s'installent tous les deux sur l'âne avant de quitter la maison. Les villageois commentèrent en disant:
- Ils ne respectent pas leur bête à la surcharger ainsi!
- Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

Le jour suivant, ils partirent en portant eux-mêmes leurs affaires, l'âne trottinant derrière eux. Cette fois les gens du village y trouvèrent encore à redire:
- Voilà qu'ils portent eux-mêmes leurs bagages maintenant ! C'est le monde à l'envers !
- Tu as entendu mon fils ? Rentrons à la maison.

Arrivés à la maison, le père dit à son fils:
- Tu me demandais l'autre jour le secret du bonheur.
Peu importe ce que tu fais, il y aura toujours quelqu'un pour y trouver à redire.
Fais ce qui te plaît et tu seras heureux.

 

Repost 0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 23:03

 

 

 cette histoire du petit colibri, 

nous venant d'une légende amérindienne :

 

O

o

 

Un jour, il eut  un immense incendie de forêt .

Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient impuissants le désastre.

Seul le petit colibri s'activait, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu.

Au bout d'un moment,

un tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : 

" Colibri ! tu n'es pas fou ! Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ? "

Le colibri lui répondit alors : " Je le sais, mais je fais ma part "

 

Paisiblement je vous emmène...

color_ddline06

Repost 0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 23:02

 

 

 

" Des millions de fourmis, ensemble, peuvent soulever un éléphant "

              gif   

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Domi
  • Le blog de Domi
  • : idées, pensées, images, humour, avis,...en vrac. Petits jeux et trouvailles de toutes sortes.
  • Contact

" Prendre son temps sans temps "

Recherche

Pages