Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 00:04



 

 

" Ces gens-là "

 

D`abord il y a l`aîné
Lui qui est comme un melon
Lui qui a un gros nez
Lui qui sait plus son nom
Monsieur tellement qui boit
Ou tellement qu`il a bu
Qui fait rien de ses dix doigts
Mais lui qui n`en peut plus
Lui qui est complètement cuit
Et qui se prend pour le roi
Qui se saoule toutes les nuits
Avec du mauvais vin
Mais qu`on retrouve matin
Dans l`église qui roupille
Raide comme une saillie
Blanc comme un cierge de Pâques
Et puis qui balbutie
Et qui a l`oeil qui divague
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne pense pas Monsieur
On ne pense pas on prie
 
Et puis, il y a l`autre
Des carottes dans les cheveux
Qu`a jamais vu un peigne
Ouest méchant comme une teigne
Même qu`il donnerait sa chemise
A des pauvres gens heureux
Qui a marié la Denise
Une fille de la ville
Enfin d`une autre ville
Et que c`est pas fini
Qui fait ses petites affaires
Avec son petit chapeau
Avec son petit manteau
Avec sa petite auto
Qu`aimerait bien avoir l`air
Mais qui n`a pas l`air du tout
Faut pas jouer les riches
Quand on n`a pas le sou
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne vit pas Monsieur
On ne vit pas on triche
 
Et puis, il y a les autres
La mère qui ne dit rien
Ou bien n`importe quoi
Et du soir au matin
Sous sa belle gueule d`apôtre
Et dans son cadre en bois
Il y a la moustache du père
Qui est mort d`une glissade
Et qui recarde son troupeau
Bouffer la soupe froide
Et ça fait des grands flchss
Et ça fait des grands flchss
Et puis il y a la toute vieille
Qu`en finit pas de vibrer
Et qu`on attend qu`elle crève
Vu que c`est elle qu`a l`oseille
Et qu`on écoute même pas
Ce que ses pauvres mains racontent
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne cause pas Monsieur
On ne cause pas on compte
 
Et puis et puis
Et puis il y a Frida
Qui est belle comme un soleil
Et qui m`aime pareil
Que moi j`aime Frida
Même qu`on se dit souvent
Qu`on aura une maison
Avec des tas de fenêtres
Avec presque pas de murs
Et qu`on vivra dedans
Et qu`il fera bon y être
Et que si c`est pas sûr
C`est quand même peut-être
Parce que les autres veulent pas
Parce que les autres veulent pas
Les autres ils disent comme ça
Qu`elle est trop belle pour moi
Que je suis tout juste bon
A égorger les chats
J`ai jamais tué de chats
Ou alors y a longtemps
Ou bien j`ai oublié
Ou ils sentaient pas bon
Enfin ils ne veulent pas
Parfois quand on se voit
Semblant que c`est pas exprès
Avec ses yeux mouillants
Elle dit qu`elle partira
Elle dit qu`elle me suivra
Alors pour un instant
Pour un instant seulement
Alors moi je la crois Monsieur
Pour un instant
Pour un instant seulement
Parce que chez ces gens-là
Monsieur on ne s`en va pas
On ne s`en va pas Monsieur
On ne s`en va pas
Mais il est tard Monsieur
Il faut que je rentre chez moi.

 

(chanson de Jacques Brel)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Domi - dans texte
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Domi
  • Le blog de Domi
  • : idées, pensées, images, humour, avis,...en vrac. Petits jeux et trouvailles de toutes sortes.
  • Contact

" Prendre son temps sans temps "

Recherche

Pages